Fédération du Vaucluse

Fédération du Vaucluse
Accueil
 
 
 
 

Municipales d'Avignon: Salle comble pour la conférence de presse d'André Castelli.

 

 

 

 

Conférence de presse d’André CASTELLI

Jeudi 3 octobre 2013

Mairie d’Avignon

Elections municipales Avignon

 

Le lancement officiel d’une campagne électorale est toujours un moment important.

J’ai été désigné, selon les procédures admises par les partis constituant le Front de Gauche à Avignon, comme Tête de liste pour les Elections Municipales de Mars 2014.

Ce n’est peut-être pas un scoop pour nombre de personnes, mais aujourd’hui nous l’officialisons. Cette liste que j’aurai donc l’honneur de conduire est déjà soutenue par le Front de Gauche et vraisemblablement d’autres Partis, mais sera une liste ouverte, rassemblée sur des valeurs d’une Gauche qui s’engage dans des perspectives de conquêtes, de résistance et de constructions novatrices pour l’avenir.

Notre ville est à un tournant. Elle est confrontée aux mécanismes ordinaires de toutes fins de règne difficiles et non préparées. Elle n’arrive plus à entrer dans  la créativité moderne pour  passer à une ère nouvelle. Elle est dans l’impossibilité de redonner du sens aux valeurs des politiques publiques pour les déployer  dans l’intérêt général. On  l’a vu en direct mardi dernier, au cours d’un conseil municipal seulement porté par et vers des intérêts politiciens de pré-campagne.

La droite est fracturée dans cette ville comme la ville est elle-même fracturée. Avignon n’est plus une ville rassemblée, les majorités qui se sont succédées depuis la fin des années 9nnées 80 ont mené les affaires de telle manière qu’aujourd’hui Avignon est une ville de la dé-cohésion sociale.

Nous sommes la liste de gauche qui va redonner du sens à l’action politique, à l’action publique, à l’intervention du peuple dans les affaires de la Cité pour retrouver l’intérêt général.

C’est un grand virage qui doit être pris, pour une transition politique historique redonnant les énergies renouvelées de la solidarité, de la citoyenneté, du développement économique et écologique et de l’ambition démocratique.

Donc notre initiative de ce jour a essentiellement un double objectif.

D’une part, répondre à la question : Pourquoi une telle liste à gauche ?

D’autre part : Présenter nos axes d’engagements autour desquels nous déclinerons nos propositions.

1)   Pourquoi une liste ouverte, soutenue par le Front de Gauche ?

A Avignon comme au gouvernement nous voulons changer de politique !

Le gouvernement renie les engagements pris par Francois Hollande et a renoncé au changement espéré par des millions de Français.

Cette politique d’austérité a des conséquences dramatiques sur la vie quotidienne des familles, sur les conditions de travail des salariés, des retraités, des jeunes. Rien n’est remis en cause de ce que les mêmes membres de ce gouvernement et des élus du PS vauclusiens dénonçaient dans les grands défilés revendicatifs.

Cette politique provoque plus que du désarroi dans la population, de l’inquiétude et maintenant une réelle réprobation qui porte le Président de la République et son gouvernement à un niveau d’impopularité jamais atteint.

 

Pourtant les conditions sont réunies pour changer de politique : le PS est majoritaire au parlement, dans de très nombreuses collectivités locales et le Président de la république est socialiste. C’est historique. Mais les espoirs et les exigences que nous avions sont largement ignorés.

Avec cette majorité-là où sont la justice sociale et l’intelligence de chacun ?

Cette politique-là c’est le renoncement au progrès social à une époque où il est légitime d’espérer vivre mieux et exiger que nos enfants vivent encore mieux que nous. Les choix politiques gouvernementaux et internationaux nous conduisent sur des chemins qui sont très éloignés de ces espérances.

Pour répondre aux besoins des citoyens, il convient donc désormais de tirer vers la gauche l’ensemble des politiques qui sont menées en France. La campagne des Municipales devrait nous donner les moyens de le faire.

Nous constituons donc une telle liste pour dire que cette politique-là n’est pas une politique de gauche !

Nous avons l’ambition de rassembler celles et ceux qui se sentent trahis et méprisés. Nous voulons battre la droite et l’extrême droite, mais cela en soi ne sert à rien si rien ne change.

Alors je le dis sans détour aux électrices et électeurs :

A Avignon, les rapports de force politiques amènent tout le monde au constat qu’il y aura bien deux tours dans cette élection. Aussi le premier tour sera ce moment démocratique et citoyen d’un double choix fondamental : sanctionner la politique gouvernementale et porter un nouveau projet pour Avignon.

Je vais m’adresser aux avignonnaises et  avignonnais en leur posant cette question très simple : quel Maire voulez-vous et portant quel projet ?

            Un maire de droite qui poursuive les fractures sociales, économiques, culturelles et territoriales issues de la politique menée depuis 20 ans par la Droite ?

            Un maire Front National qui fondera son mandat sur les pires idéologies d’extrême droite, de l’obscurantisme, de l’exclusion, de la discrimination, de la haine, et de l’intolérance en attisant les climats insécuritaires ?

            Un maire qui ne se départira pas des politiques nationales d’austérité menées par le gouvernement actuel avec les conséquences que l’on connaît et notamment sur les finances locales ?

Ou alors un maire, qui avec son équipe,  reconstruira la ville, rebâtira des ponts pour rassembler les espaces de vie, reliera les quartiers. En redonnant de la cohésion et de la cohérence, de l’apaisement et de la tranquillité en toute sécurité. En donnant les moyens financiers, citoyens et démocratiques pour répondre aux besoins sociaux et économiques, culturels et d’émancipation populaire. En Initiant de nouvelles méthodes d’intervention citoyenne !

Héritier de la famille politique de l’ancien Maire le docteur Georges Pons lequel, avec Jean Vilar créa le festival d’Avignon, j’ai l’ambition d’être ce Maire-là, nous avons l’ambition d’être cette équipe-là. Le programme de la libération, le programme du Conseil National de la Résistance, « les jours heureux » seront nos sources d’inspiration, ainsi que le programme du Front de Gauche « l’humain d’abord » 

Quel challenge ! Quel défi que celui que nous lançons pour s’y engager. Vous le voyez, nous ne sommes pas dans la construction d’une démarche et d’une liste fondées sur les petits et grands arrangements dans les partis ou les salons feutrés du pouvoir. Tout cela vaut bien un premier tour et le vote utile de ce premier tour sera uniquement celui de ce choix.

Notre défi est celui du rassemblement. Notre liste en 2008, qui avait fait un résultat que nous étions les seuls à concevoir aux alentours des 15%, était déjà portée par cette démarche dans un contexte politique totalement différent.

Notre pratique politique, notre projet, notre démarche qui depuis s’est enracinée, répondent je crois aux attentes d’un électorat socialiste, écologiste, à celles et ceux qui envisagent de s’abstenir parce qu’ils ne se reconnaissent pas dans des politiques d’austérité et souhaitent vraiment que le changement à Avignon ne soit pas comme au gouvernement des intentions éphémères.

Nous sommes interpellés par cet électorat proche du parti socialiste populaire, actif, engagé, opérateur économique et associatif, qui est en déshérence.

Nous l’invitons à poursuivre son engagement et réfléchir au fait que le changement de majorité pour mener une politique sociale et écologique de gauche est conditionné cette fois-ci, par notre présence en tête au soir du premier tour.

Nous portons une volonté et une conviction pour gagner et non pour figurer. Mais bien sûr, et nous l’avons déjà dit, avec une volonté décidée de nous rassembler dans un deuxième tour novateur et conquérant. Enfin nous sortirons notre ville des carcans idéologiques, partisans et financiers dans lesquels elle est empêtrée depuis bien trop d’années.

2)   Quels seront nos engagements ?

·      Nous visons la solidarité.

·      Nous visons la cohésion.

·      Nous visons l’avenir.

·      Nous disons qu’un autre Avignon est possible : participatif, écologique et solidaire.

·      Nous disons qu’un autre Avignon doit naître : dans la sécurité, dans une économie moderne pour de l’emploi, dans une éducation populaire de la fraternité.

·      Nous disons qu’un autre Avignon nous attend : au rendez-vous de la modernité, du renouveau et de la citoyenneté.

Nos engagements vont se déployer dans ces volontés, autour de 3 Axes principaux

·      Avignon pour tous.

·      Avignon avec tous.

·      Avignon à venir.

Avignon pour tous, parce que cette ville n’est plus dans la cohésion. Nos propositions dans ce domaine  inviteront par exemple, à résister, intervenir et reconquérir par la solidarité :

1)    Les politiques urbaines et de logement seront repensées. Il est impossible de gérer la ville en laissant de côté les quartiers ou des milliers d’Avignonnais vivent et où se concentrent toutes les difficultés : chômage, précarité, bas revenus, insécurité et incivilités. Ça ne peut plus durer ainsi, ces quartiers seront notre priorité à moins de laisser perdurer une crise qui a déjà et aurait plus encore des répercussions sur l’ensemble de la ville.

2)    Point de salut sans une politique en faveur de l’emploi et du développement économique sur l’agglomération, dans une démarche de coopération sur le territoire. Aussi nécessaire soient-elles, les seules activités tertiaires, commerciales, touristiques ou logistiques ne suffiront pas. D’autres pistes doivent être recherchées comme le développement des nouvelles technologies et l’industrialisation moderne pour créer des emplois, comme dans les filières des énergies renouvelables et de l’écologie, par exemple dans les métiers de l’environnement.

3)    Pour une dynamique économique de retour à l’emploi, nous nous engagerons pour la formation notamment des jeunes. Nous nous opposerons, par exemple, à la fermeture du CFA  F.Mouret, nous coordonnerons les politiques d’aides à l’emploi des jeunes pour qu’elles se tournent vers la pérennisation et non la précarisation de l’emploi. Nous imposerons à l’Etat qu’il donne à la Mission locale des Jeunes les moyens d’assumer les charges nouvelles que celui-ci lui demande (Emploi d’Avenir et Garantie jeune, par exemple). Nous coordonnerons les politiques communales et communautaires d’insertion par l’économie sociale et solidaire avec les partenaires compétents.

Pour la Jeunesse qui sera une de nos priorités transversales de nos trois engagements, nous créerons une nouvelle direction municipale.

4)    Développer les solidarités.

Pour donner aux personnes âgées, aux personnes en situation de handicap, à la fonction parentale, une place citoyenne, le CCAS sera à l’œuvre et bâtira de nouvelles coopérations avec les institutions de la protection sociale et les associations de développement social.

Pour la petite enfance et l’école, nous municipaliserons les cantines. Nous instaurerons les trousses scolaires gratuites. Nous développerons la réappropriation municipale pour l’amélioration des structures, pour de nouveaux partenariats avec la CAF et les centres sociaux

Nous réorganiserons l’arbre de noël des enfants de chômeurs qui avait été initié par la municipalité Henri Duffaut.

Pour  la reconquête de l’éducation populaire comme moyen d’émancipation d’éducation, de culture, de sport, nous ferons des propositions d’aides au bénévolat. Nous instaurerons des formations sur les principes de la laïcité dans les conventions associatives.

Pour le bien et mieux vivre, nous nous battrons pour défendre et moderniser les services publics dépendant de la responsabilité de l’état ou des collectivités locales. Nous soutenons l’action que mènent les agents de la poste avec leurs  syndicats pour le maintien du centre de tri postal de Courtine (appelé maintenant la PIC-Plateforme Industrielle Courrier)où je le précise, 62 emplois sont en perspectives de suppression pour Avignon.  Pour le retour de la gestion publique de l’eau, le soutien à l’économie de proximité dans le domaine de l’agriculture péri-urbaine et du commerce de proximité, bio et équitable par exemple.

Avignon avec tous, parce que cette ville doit retrouver  des modes de gestion démocratiques et citoyens, la place sera redonnée au peuple d’Avignon.

            Nous proposerons de nouveaux conseils de quartiers. Ils œuvreront dans la gestion d’un budget participatif affecté à leur engagement local et seront suivis et coordonnés dans des rencontres citoyennes de quartiers. Nous favoriserons l’accès de tous aux services pour tous par des conditions matérielles et sociales organisées.

Nous impliquerons les directions municipales dans cette démocratie d’action, de gestion et de décision.

Nous prendrons la décision de référendums d’initiatives locales. Cela aurait été grandement utile et efficace pour le tram par exemple. 

Nous impulserons une réelle politique municipale de sécurité et de tranquillité pour donner du sens à la cohésion sociale et territoriale. Nous développerons une véritable politique de prévention dans tous les domaines et mènerons une politique de respect du droit pour tous.

 

            Nous ferons de notre ville un acteur de la communauté d’agglomération en impulsant des politiques communautaires de projet, respectueuses de l’intérêt de ce territoire, de son environnement, des compétences et des populations.

Bien entendu, il est nécessaire pour cela de changer de majorité au sein du grand Avignon. Nous porterons au sein du conseil municipal les débats pour avis sur les grandes délibérations de la communauté d’agglomération.

Les mairies de quartiers seront de vraies espaces publics décentralisés, nous en ferons les Maisons communes pour les quartiers au service de la cohésion.

Avignon à venir, parce que c’est aussi une vision d’avenir que nous voulons impulser.

Nous porterons une attention déterminante à la gestion publique du sol pour faire évoluer le territoire dans le sens d’une planification écologique et démocratique. Nous transformerons des quartiers pour en faire de nouveaux espaces urbains et écologiques.

Nous réorganiserons la politique du logement sur la commune avec la politique de l’habitat de la communauté d’agglomération. Une conférence permanente des bailleurs sociaux, pilotée par la commune, mettra à plat et démocratisera les attributions de logements et fera le bilan régulier de l’état du parc locatif public.

Dans le cadre d’un véritable PDU prenant en compte tous les moyens de transports collectifs et doux, en étant attentifs à toutes les propositions visant à améliorer le projet, nous porterons la réalisation du TRAM pour qu’elle devienne un véritable levier d’une ville nouvelle, moderne et engagée dans une mutation urbaine pour le 21éme siècle. Le TRAM est cohérent avec le réseau TER au sein du nœud ferroviaire avignonnais, aussi nous redonnerons de l’ambition pour le développement du dépôt SNCF. Notre proposition de la gratuité des transports collectifs, que nous faisions déjà dans notre projet en 2008, sera proposée immédiatement à la communauté d’agglomération, pour transformer l’ensemble du plan de déplacement. 

            Un programme d’évaluation des dépenses d’énergie et d’éducation dans l’utilisation des énergies renouvelables sera lancé, à partir d’un bilan énergétique. La production d’énergies renouvelables sera priorisée et défendue à l’agglomération.

Nous créerons un réseau public de chaleur à destination des habitations collectives et individuelles.

            Les conditions de réalisation de la liaison routière Est/Ouest feront l’objet d’une grande attention pour que soient alliés l’intérêt des populations qui vivent sur la Rocade Sud et aux alentours, l’intérêt économique du développement  entrepreneurial, et la préservation de l’espace agricole des ceintures vertes d’Avignon. Nous lancerons un programme de relance de l’agriculture péri-urbaine et des circuits courts de distribution. Un vaste programme pour « manger mieux » sera lancé en direction de tous les lieux publics ou conventionnés.

            Nous refonderons les politiques publiques culturelles, sportives, touristiques et plus généralement associatives. Une nouvelle politique de coordination et d’intervention sera impulsée, fondée sur leur utilité sociale et citoyenne. Une action municipale organisée sera mise en place pour un élargissement des publics, l’instauration permanente d’écoles du spectateur enfants et adultes et la mise en place reconnue de lieux de pratiques.

          Nous soutiendrons les acteurs culturels permanents en les associant aussi dans l’élaboration de cette nouvelle politique utile pour toute la ville. Nous soutiendrons pareillement les acteurs sportifs pour en faire eux aussi des intervenants de l’utilité sociale territoriale. Le patrimoine de notre ville sera réinvesti populairement comme outil de partage d’une histoire commune, nous revisiterons les projets de développement de l’ancienne prison Ste Anne, de l’Hôtel des Monnaies, du bâtiment de l’ancienne Banque de France.

Vaste programme qui impliquera une gestion financière sérieuse et responsable mais aussi l’action nécessaire auprès de l’état notamment afin que la ville soit dotée de nouveaux moyens financiers. Je mesure les difficultés financières de la ville mais mon expérience d’élu me conduit à penser qu’une

autre politique est toujours possible à Avignon et sur le grand Avignon sans augmenter la fiscalité locale déjà lourde pour les familles.

Mesdames Messieurs,

Voilà ce que seront  nos  priorités pour cette élection. J’aurai plus tard l’occasion de détailler notre projet qui sera étudié, notamment lors de l’organisation de trois rencontres citoyennes d’ici le 15 décembre.

         Ce sera le 13 Novembre à 18h Salle de la Médiathèque de la Rocade.

         Le 27 Novembre à 18h Salle du Rex à Montfavet.

         Entre le 9 et 13 Décembre Salle centre-ville à fixer.

Mais il va sans dire évidemment, que les débats, réflexions et propositions qui ont animé les nombreuses assemblées citoyennes qui se sont déroulées tout au long de ces derniers mois, seront intégrés dans cette démarche.

 

D’ores et déjà j’invite toutes celles et ceux qui partagent nos valeurs, qui adhèrent à notre programme, à notre démarche et ambition pour les avignonnaises et avignonnais, qui désirent apporter leur pierre à l’édifice du changement et de la renaissance que nous souhaitons pour Avignon, à nous rejoindre dès maintenant.

André CASTELLI

 

           

           

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.