Fédération du Vaucluse

Fédération du Vaucluse
Accueil
 
 
 
 

Distribution de l'eau à Avignon. Non aux multinationales par André Castelli

 

En 1985, la ville d’Avignon a signé avec un groupement d’entreprises constitué à l’époque de la Compagnie Générale des Eaux et la SOBEA, un contrat pour la distribution de l’eau potable et l’assainissement pour une durée de 25 ans.

Or, en application de la loi Barnier et de l’arrêt « Olivet » du Conseil d’état, les contrats eau et assainissement entre les collectivités et les sociétés gestionnaires ont une durée maximale de 20 ans sauf avis préalable du Directeur départemental des finances publiques. De fait, le contrat signé en 1985 arrive donc à échéance  en 2015. Malheureusement, le 10 décembre dernier, le Conseil Communautaire de la COGA a décidé, après l’avis complaisant de l’Etat et malgré de nombreuses abstentions, de prolonger jusqu’en décembre 2020 le contrat avec la société VEOLIA, en charge aujourd’hui de la distribution de l’eau et de l’assainissement. Ce choix politique que je conteste me conduit à faire deux remarques.

Tout d’abord les arguments financiers mis en avant par la COGA sont contestés par le Collectif de l’eau qui a pris soin d’examiner en détail et le plus sérieusement possible l’argumentaire de la ville. Dans l’intérêt des usagers qui feront une fois de plus les frais du prolongement du contrat, je considère que la Ville aurait dû s’appuyer sur le travail du collectif de l’eau et l’arrêt « Olivet » pour mettre un terme au contrat la liant avec VEOLIA et faire le choix d’une gestion publique de l’eau à partir de 2015.

Ensuite, à quelques mois des élections municipales et au regard du piètre spectacle que donne à voir la droite locale divisée et embourbée dans des querelles de personnes, il eut été logique d’attendre le choix des électeurs pour prolonger ou non le contrat avec VEOLIA. En procédant ainsi, l’UMP entend imposer aux avignonnais ses propres choix contre l’intérêt général. Un comportement regrettable mais qui n’entache en rien ma détermination et celle du Front de Gauche pour agir pour mettre fin aux diktats des juteuses multinationales de l’eau.                                                                                               

Le 21 mars 2013                                                                                   André Castelli

Vice-Président du Conseil Général de Vaucluse

Conseiller municipal d’Avignon

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.